Vu d’ailleurs

Vu d’ailleurs

“L’habitude ne crée rien à part des gestes automatiques. Elle est le meilleur moyen de nous prémunir de la nouveauté, de nous empêcher d’inventer. Elle amène l’indifférence, la lassitude et l’ennui”, écrit le philosophe Michel Eltchaninoff (1). Et pourtant, force est de reconnaître que l’ennui ne suffit pas toujours à nous en détourner tant elle possède cet étrange pouvoir de “décider à notre place”.

 

Dès lors comment rompre l’emprise de l’habitude ? Dans un ouvrage consacré au changement de vie, le philosophe allemand Peter Sloterdijk vante les vertus d’un “programme d’action modeste, progressif, mais qui se pratique avec la plus grande régularité”. En d’autres termes, il s’agit de combattre l’habitude par l’adoption délibérée de nouvelles habitudes.

 

Cette façon de faire n’est pas sans rappeler notre propre conception du changement. Elle souligne en effet combien, en entreprise aussi, la meilleure façon de modifier les comportements ou de faire aboutir un projet consiste à “transformer dans l’action et par l’action” en permettant à chacun de s’y engager au quotidien.

 

 

(1) Philosophie Magazine, décembre  2017.
(2) Tu dois changer ta vie, par Peter Sloterdijk, Libella-Maren Sell Éditions, février 2011, 656 p.