En kiosque

Les Français et le changement

Enquête CSA/Alter&Go/HEC Paris, librement téléchargeable sur www. alteretgo.fr (janvier 2018)

 

 

Les Français ont-ils évolué dans leur rapport au changement ? C’est en tout cas ce que semble démontrer la récente enquête réalisée par l’Institut CSA pour Alter&Go et HEC Paris. Les résultats recueillis vont en effet à contre-courant des idées reçues tant sur la façon dont les Français perçoivent le changement que sur les transformations à l’œuvre dans les organisations.

 

Ainsi, à rebours d’un cliché tenace, plus de 70 % des Français déclarent aimer le changement, aussi bien dans le domaine personnel que professionnel. Une proportion qui atteint même 80 % parmi les managers, alors que ceux-ci sont les principaux acteurs de ce défi au sein des organisations.

 

Autre enseignement majeur : le décalage entre le changement fantasmé et le changement réel. Ainsi, “tandis que les dirigeants sont obnubilés par le quatuor magique – digitalisation, robotisation, big data, mondialisation – censé décider de l’avenir de leur organisation, les Français vivent une toute autre réalité : la digitalisation n’arrive qu’au 7e rang des changements vécus pour les actifs et au 5e rang pour les managers, loin derrière les changements de gouvernance ou d’organisation”.

 

Enfin, les résultats laissent entrevoir que les efforts demandés par le changement sont d’autant mieux consentis qu’ils visent à la pérennité de l’organisation. Nos compatriotes ont en effet bien compris que “la pérennité ne doit en aucun cas être confondue avec l’immobilité” car elle suppose, au contraire, “le mouvement et l’innovation”. Le nouveau regard posé par les Français sur le changement semble donc traduire un nouveau rapport au temps. Loin de se résumer à un vain “bougisme”, il révèle une belle volonté de construire l’avenir.