Faire des projets maintient en vie

Faire des projets maintient en vie

En France, la mise en place du compte pénibilité visant à permettre un départ anticipé à la retraite des travailleurs exposés à des tâches pénibles contribue à accréditer l’idée que, décidément, le travail serait peu ou prou néfaste pour la santé.

 

Une récente étude réalisée par Chenkai Wu et ses collègues chercheurs en santé publique des universités d’État de l’Oregon et du Colorado va toutefois à l’encontre de ce présupposé en démontrant que les personnes prenant leur retraite à 66 ans au lieu de 65, jouissent d’un taux de mortalité inférieur de 11 % (1). Un résultat d’autant plus remarquable qu’il a été pondéré pour tenir compte des biais pouvant découler des variables que sont, par exemple, le sexe, l’âge, le groupe ethnique ou la catégorie socioprofessionnelle.

 

Pour expliquer ce constat surprenant, les chercheurs avancent une théorie : “Un départ à la retraite plus tardif pourrait véritablement retarder le moment où les fonctions physiques et cognitives commencent à décliner, parce que le travail maintient l’esprit et le corps en activité. Rester actif et impliqué socialement permettrait de maintenir ses capacités.”

 

Faut-il alors reculer l’âge de la retraite pour assurer une plus grande longévité aux travailleurs ? Les auteurs de l’étude s’en gardent bien, se bornant à suggérer de mieux réfléchir à ce que représente le travail. “Beaucoup de bienfaits sociaux y sont liés : on est plus actif, plus impliqué, on discute avec ses collègues, etc. Perdre tout cela peut être une expérience difficile lorsque l’on prend sa retraite.”

 

Autre hypothèse : la retraite aurait un effet néfaste sur la santé parce qu’elle est un moment où l’individu est conduit à considérer qu’il n’a plus vraiment de prise sur l’avenir, que tout est accompli et qu’il n’y a plus maintenant qu’à récolter le fruit de ses actions passées. Ce point mérite d’être souligné : il signifierait en effet que l’anticipation et la projection active dans l’avenir sont essentielles à la santé des individus. Raison de plus pour l’accomplir à tout âge de la vie et de ne pas gâcher sa vie professionnelle par un immobilisme déprimant !